Islande

Gilles, conseiller-voyage Islande : un voyageur éclectique

Gilles a contracté la passion du voyage en crapahutant autour du globe. S’il a sillonné le Monde durant toute une année, de l’Australie à la Thaïlande en passant par la Russie, c’est finalement sur l’Islande qu’il jettera son dévolu. De retour en France, il décroche un BTS Tourisme avant de rejoindre Marco Vasco en 2012. 

 

Envie de savoir qui se cache derrière ce globe-trotter dans l’âme ? Je vous dis tout.

 

Gilles, qu’est-ce ce qui t’attire au-delà des horizons ?

Ce que qui me motive par-dessus tout, c’est découvrir un pays et sa culture hors des sentiers battus. Du coup tout au long de l’année, je me plais à alterner des échappées vers des capitales européennes mais aussi plus longtemps et plus loin avec mon sac sur le dos et un bouquin sur le pays ! Dès lors, mes 3 mots d’ordre sont : dépaysement, découvertes et rencontres. Je ne cherche pas à voir le maximum de choses mais à m’enrichir d’une nouvelle culture et échanger avec les habitants qui sont les plus naturels ambassadeurs de leur pays.

 

Un objet que tu rapportes toujours ?

Ne rigolez pas, mais je m’attache à trouver un « magnet’ » à accrocher sur mon frigo. J’essaie aussi de dégoter la carte postale la plus kitsch possible et je reviens avec des recettes de cuisines locales (j’adore cuisiner).

 

Une anecdote particulière de tes voyages ?

C’est assez ironique pour un expert du tourisme mais j’ai bien failli rater un avion lors d’une escale. Je flânais dans l’aéroport et j’ai complètement oublié mon vol. Lorsqu’on a appelé mon nom, j’ai couru à travers tout le terminal pour embarquer à temps. Mais je l’ai eu !

 

Une chanson qui te trotte dans la tête en ce moment ?

J’aime beaucoup le groupe de musique islandais Sigur Rós. Dès que je prépare un voyage pour ce pays, je mets leur album en boucle.

 

L’ISLANDE et TOI

Ta rencontre avec l’Islande ?

On était faits pour nous entendre car j’aime les pays d’Europe et les pays froids. Mais ce sont toutes ses splendeurs naturelles qui m’ont littéralement subjugué. Cet endroit est complètement hallucinant. Dans un territoire assez restreint, on voit des paysages impressionnants. Et même si c’est un petit pays (enfin, pas tant que ça, presque la moitié de la Grande-Bretagne tout de même), on est face à de grands espaces.

 

Si tu devais résumer le pays en quelques mots ?

Vikings (eh oui !), geysers, sources chaudes et liberté.

 

Pourquoi y aller ?

Pour voir des paysages uniques et profiter des richesses de la nature. Avec la compagnie aérienne Icelandair, il suffit de 3 heures de vol pour se sentir au bout du monde. On en prend plein les yeux. Dur de ne pas tomber amoureux dès le premier voyage !

 

Ton parcours préféré ?

La meilleure façon de visiter l’Islande c’est de louer une voiture et de la sillonner durant une quinzaine de jours. Au volant on a un sentiment de liberté extraordinaire !

Dans l’ordre je vous conseille d’arriver à Keflavik et partir ensuite découvrir le Cercle d’or, les plages de sable noir de Vik, le Parc National de Skaftafell où se situe le plus grand glacier d’Europe. On continue ensuite avec l’exploration des fjords de l’est et des sources chaudes et des geysers du nord, puis on termine par la capitale Reykjavik.

 

L’incontournable d’un séjour en Islande ?

Le Cercle d’or. C’est un ensemble de cascades, de geysers et de sources chaudes. Mais aussi la dorsale géologique qui sépare les continents européens et américains qui s’étire juste à côté, et le parc de Thingvellir. Encore quelque chose d’unique !

 

Ton lieu fétiche ?

Le lac glaciaire de Jökulsárlón.

 

L’activité inoubliable à faire ?

Le survol en hélicoptère d’un volcan en éruption. On passe vraiment au plus près possible et c’est très impressionnant.

 

Ton icône incarnant cette destination ?

Egill, fils de Grimur le chauve, héros islandais dont la saga est très connue dans le pays. Elle est d’ailleurs racontée dans une exposition au Settlement Center.

 

Un fait amusant sur le pays ?

Le glacier Snæfellsjökull doit sa renommée à Jules Verne qui l’a fait connaître en situant l’entrée vers le centre de la Terre au sommet de ce volcan dans son roman « Voyage au Centre de la Terre ».

 

Un proverbe local amusant ?

« Quand vous en avez marre de la pluie, attendez un petit peu. » L’Islande est en effet un pays où le climat est très changeant et la pluie va et vient.

 

Un conseil pour le voyageur qui nous lit et qui part en Islande ?

Contrairement à ce que l’on croit, il ne fait pas si froid. Il vaut d’ailleurs mieux avoir un bon vêtement imperméable qu’une grosse doudoune. Cela ne sert ainsi à rien de mettre un manteau ultra chaud. On passerait la journée à le mettre et l’enlever au gré des changements de climat. Mon conseil est plutôt de cumuler les couches de vêtements pour se sentir à l’aise.

 

Le restaurant à ne pas manquer ?

A 10 minutes de Gullfoss, on trouve l’un des meilleurs burger d’Islande dans une ferme d’élevage bovin traditionnelle appelée Efstidalur II. A déguster sur place avec une vue sur l’étable en l’accompagnant de légumes locaux, ainsi que de produits laitiers faits maison tels que la crème glacée ou le fromage feta.

 

Qu’est-ce qu’il te reste à découvrir ?

J’aimerais faire une balade en motoneige sur un glacier ou partir en jeep explorer l’intérieur des terres. D’ailleurs j’y retourne en mars !

 

Quelle est la meilleure période pour voyager en Islande ?

On peut y aller toute l’année. Mais les conditions étant totalement différentes en hiver ou en été, on n’y fait pas les mêmes activités.

You may also like

Laisser un commentaire