Maldives

Fanny, conseillère-voyage Maldives : plongeuse passionnée

Fanny a hérité de son père sa passion du voyage et de la plongée. Et si elle a parcouru le monde en famille à la recherche des plus beaux fonds marins, c’est pour les Maldives qu’elle a eu le coup de foudre. Alors, entre deux plongées, Fanny cultive ses passions en tant que conseillère spécialiste des Maldives chez Marco Vasco.

 

Mais qui se cache sous la surface de cette « globe-nageuse » ?

 

Quelle voyageuse es-tu ?

Je voyage depuis toute petite mais paradoxalement j’ai besoin d’être hyper organisée. J’aime savoir où je vais, dans quel hôtel, à quelles dates… Pas de place pour l’impro dans mes valises ! Je choisis également mes vacances uniquement en fonction des spots de plongée. Aujourd’hui je suis plongeuse bouteille niveau 2.

 

Qu’est-ce que tu rapportes toujours de tes voyages ?

Une petite bouteille avec du sable de mes îles. Je ne ramène jamais de coquillage ou de coraux en revanche car il y a une charte en plongée qui l’interdit.

 

LES MALDIVES ET TOI

 

Ta rencontre avec les Maldives ?

Mon père, moniteur de plongée, avait un bouquin qui recensait les meilleurs spots de plongée et les Maldives en faisaient partie. Il rêvait donc d’y aller avant que les îles ne disparaissent. En 2008, nous y avons mis les pieds pour la première fois et ce fut le début d’une longue histoire entre ces îles et moi. J’y suis ensuite retournée 4 années de suite. Les plongées sont spectaculaires. On m’a toujours dit qu’une fois qu’on avait vu les fonds maldiviens, c’est difficile de plonger ailleurs. J’en témoigne !

 

Si tu devais résumer le pays en quelques mots ?

Paradis, déconnexion, romantique, mais aussi… menacé.

 

Pourquoi y aller ?

Les Maldives ne sont pas réservées aux voyages de noce. Si cette destination est idéale pour un séjour en couple, on peut y aller seul ou en famille pour son silence, sa nature et pour son océan. C’est le voyage à faire quand on a besoin d’un gros break et de recharger les batteries. Et si vous rêvez d’y aller, c’est maintenant ! Ou en tout cas d’ici les 20 prochaines années car les Maldives sont vouées à disparaître. Avec la montée des eaux due réchauffement climatique, si on ne fait rien, elles vont être englouties.

 

Ton parcours préféré ?

Sur un séjour classique d’une semaine, on reste sur une seule île car les distances sont trop longues et les transports coûteux. Sur deux ou trois semaines, on peut combiner deux atolls, Malé et Ari par exemple.

 

L’incontournable d’un séjour aux Maldives ?

Si vous ne faites pas de plongée, faites au moins du snorkeling. Sur Ari sud, il y a des spots où l’on peut observer des raies manta et des requins baleines juste avec des palmes, un masque et un tuba.

 

Ton lieu fétiche ?

L’atoll d’Ari, car c’est là où j’ai vu le plus d’espèces différentes sur une même plongée. C’est aussi là que se trouve mon hôtel coup de cœur : le Lux Maldives.

 

Un séjour particulier que tu as organisé pour un client ?

Pour surprendre sa femme le soir de la Saint-Valentin, un client m’a demandé d’organiser en un dîner romantique surprise sur la plage. Ça fait rêver !

 

Le restaurant à ne pas manquer ?

« Le Sea » de l’hôtel Anantara Kihavah est proprement hallucinant. Il a été construit sous l’eau !

 

L’activité inoubliable à faire ?

Il faut absolument tester un spa. Ils pratiquent des soins ayurvédiques qui sont très réputés. Relaxation garantie !

 

Quelle est la meilleure période pour voyager aux Maldives ?

Lors de la saison sèche, de novembre à fin avril.

 

Un conseil pour le voyageur qui nous lit et veut partir aux Maldives ?

Les hôtels sont prisés et assez onéreux. Il faut réserver au plus tôt pour profiter des meilleures offres, au printemps par exemple pour des départs à la Toussaint.

 

Et toi, que te reste-t-il à découvrir ?

Une plongée de nuit. J’imagine l’expérience fascinante. J’aimerais aussi fêter le nouvel an là-bas car il y a des fêtes incroyables avec des feux d’artifices sur la plage.

 

© cinoby

© cinoby

© GoodOlga

© GoodOlga

© haveseen

© haveseen

© wierdeau

© wierdeau

You may also like

Laisser un commentaire