Iran tourisme danger : les précautions à prendre avant votre voyage

Face à l'augmentation de la fréquentation touristique, de nombreux voyageurs cherchent des pays alternatifs. L'Iran fait partie de ces destinations nouvelles. En 2008, il a accueilli environ 2 millions de touristes. Un chiffre qui a triplé en dix ans. Pour autant, certaines règles de sécurité Iran sont à observer pour passer un séjour en toute sérénité.

Découvrez nos meilleures suggestions de voyage en Iran

Iran tourisme danger : les risques majeurs

Un certain mystère entoure encore l'Iran. Les touristes qui hésitent à s'y rendre craignent d'y rencontrer un terrorisme important et une criminalité élevée. En réalité, les principaux risques sont d'abord naturels. Les séismes sont fréquents. Il convient donc de se tenir informé et de suivre les conseils fournis sur place si une telle catastrophe devait se produire.

L'Iran est également réputé pour la dangerosité de son trafic. Se déplacer à pied, en particulier à Téhéran et dans les autres grandes villes, demande une grande vigilance en raison de l'imprudence de nombreux conducteurs de voitures et de bus. Si cette recommandation est valable de jour, elle l'est encore plus la nuit lorsque la visibilité peut être restreinte.

Qu'en est-il donc du terrorisme et du taux de criminalité ? L'Iran présente beaucoup moins de dangers que d'autres pays du Moyen-Orient ou même certains pays d'Europe. Les attentats terroristes restent rares dans l'ensemble du pays, à l'exception de celui de juin 2017. La criminalité envers les touristes est quasi inexistante. Le respect de certaines règles de bons sens vous empêchera de devenir la cible d'escroqueries ou de vols. Il est conseillé de ne pas afficher en public des objets de valeur ou des liasses de billets, en particulier dans des quartiers peu touristiques. Il faut également éviter de sortir seul la nuit.

Préserver sa santé en Iran : les maladies à éviter

Le voyage en Iran danger peut aussi être d'ordre sanitaire. Certaines régions connaissent des invasions importantes de moustiques. C'est notamment le cas des provinces du Kerman et de l'Hormozgan, plus particulièrement entre mars et novembre. Des cas de paludisme ont été reportés. Pour éviter toute contamination, un traitement médicamenteux peut être prescrit avant le départ. Sinon, utilisez des moustiquaires et des produits répulsifs une fois la nuit tombée. Il est également recommandé de privilégier des vêtements longs et couvrants pour le corps en soirée.

D'autres maladies sont présentes en Iran. On peut ainsi citer la fièvre typhoïde, le choléra, la rage ou la grippe aviaire. Consultez votre médecin traitant avant votre voyage. Il pourra vous donner de plus amples informations à ce sujet. De manière générale, encore une fois, le bon sens doit primer. Éloignez-vous des animaux sauvages que vous pourriez rencontrer et ne tentez pas de les attirer vers vous. Cela vaut en particulier pour les chiens errants. Si vous avez besoin d'un quelconque médicament, privilégiez toujours l'achat en pharmacie et abstenez-vous de toute vente qui pourrait vous être proposée dans la rue. Par ailleurs, lavez-vous régulièrement les mains et ne mangez si possible aucun aliment cru (légumes, viandes et produits laitiers compris). La consommation de l'eau du robinet est à proscrire.

Ce qu'il ne faut pas faire en Iran pour rester en sécurité

Peu importe le nombre de pays que vous avez déjà visités ou votre habitude de voyager dans des territoires plus confidentiels, à l'abri du tourisme de masse, certaines attitudes sont interdites en Iran. Vous vous devez de les suivre pour assurer votre sécurité, en particulier si vous souhaitez voyager seule en Iran. La non-observation de ces règles entraînera potentiellement des arrestations ou des difficultés avec les services de sécurité iraniens.

Couchsurfing est une plateforme populaire qui propose de loger chez l'habitant. Nombreux sont les backpackers à l'utiliser. Mais pas en Iran ! Le site Internet est interdit et peut causer de graves ennuis aux hôtes. Évitez donc de vous retrouver dans une situation délicate. Par ailleurs, l'auto-stop est également déconseillé. De manière générale, vos contacts avec la population locale doivent se limiter au strict minimum, hors employés directs du secteur du tourisme. Il convient d'être particulièrement vigilant avec les personnes de sexe opposé, la législation islamiste étant particulièrement sévère à ce sujet. Pour les mêmes raisons, la consommation d'alcool est absolument interdite.

L'utilisation de drones est elle aussi à éviter, surtout à proximité de sites militaires et stratégiques pour le pays. Des sanctions sont prévues pour ceux qui enfreignent cette règle. Quant au change de devises, il doit systématiquement avoir lieu dans une agence certifiée. Attention ! Aucune carte bancaire internationale n'est utilisable en Iran. Il faut prévoir au préalable une quantité suffisante de liquide (euros ou dollars) à échanger pour couvrir l'ensemble de ses besoins sur place.

En définitive, l'Iran est un pays magnifique qui mérite toute l'attention de la nouvelle génération de touristes. Contrairement à des idées reçues, le pays reste globalement sûr pour les voyageurs une fois que l'on tient compte des précautions de base.

Haut