Quelles sont les formalités administratives pour un circuit au Chili ?

Vous avez choisi votre circuit Chili et bientôt vous allez découvrir ce pays et ses merveilles. Mais avant, il est indispensable de se renseigner sur les différentes formalités administratives voyage Chili. Visa et vaccins peuvent occuper les semaines qui précèdent votre départ. Vous aurez ainsi la possibilité de franchir les frontières sans problème et explorer le territoire en respectant la loi. Nous allons à présent vous fournir toutes les informations utiles pour bien organiser vos préparatifs pour un séjour au Chili sans stress.

Découvrez nos suggestions d’itinéraires au Chili:


Les formalités administratives voyage Chili

Vous le savez, pour entrer sur les territoires, vous devez présenter différents documents. Pour ce qui est d’un séjour au Chili, vous devrez posséder un passeport, encore valable 6 mois à la date de votre retour mais aussi un visa Chili si vous restez sur place plus de 3 mois. Si votre circuit ne dure que quelques semaines, ce document ne vous sera pas demandé.

Si vous restez sur place plus de 90 jours, vous devrez obtenir un visa long séjour. Vous pouvez en faire la demande à l’ambassade chilienne en France ou dans le pays.

Même si vous n’avez pas à vous déplacer à l’ambassade chilienne avant votre départ, vous devrez conserver un document qui vous sera remis lors du passage au poste-frontière: la carte de tourisme (Tarjeta de Turismo).

Il s’agit d’une fiche blanche remise par les douaniers qui joue le rôle d’un visa touristique. Elle a une validité de 90 jours et peut être renouvelée une fois si vous désirez rester au Chili plus longtemps. Ce document sera glissé dans votre passeport et devra y rester! Il est effectivement précieux et doit impérativement être conservé. Sans lui, en effet, vous ne pourrez pas quitter le pays!

Cette carte est personnelle et ne peut être transférée. Si vous la perdez, il faudra alors demander un renouvellement auprès de la Police Internationale, qui se situe à Santiago (GeneralBorgoña 1052).

Ce document est uniquement réservé aux touristes et ne peut en aucun cas être utilisé par les travailleurs.

Si vous souhaitez rester plus longtemps sur place, vous devrez vous adresser au Département des Étrangers de Santiago (San Antonio 580) ou à une des antennes régionales. La «proroga de turismo» doit être demandée dans les 30 derniers jours de validité de votre carte de tourisme et vous coûtera autour de 100 dollars (à régler en pesos chiliens)

Si vous louez un véhicule pour vous déplacer librement au Chili, pensez à demander un permis international. Celui-ci ne vous sera pas demandé à l’agence de location mais il est contrôlé par la police. Alors même s’il n’est pas obligatoire, mieux vaut le posséder pour ne pas perdre de temps.

Il est aussi nécessaire pour pénétrer dans le pays comme touriste de présenter lors de votre passage aux douanes de l’aéroport votre billet d’avion retour. On peut aussi vous demander un justificatif de votre séjour – attestation de réservation d’une chambre d’hôtel, réservation d’agence de voyages…

Autre document important lors de votre entrée au Chili, le formulaire «Bienvenido/a a Chili». Vous le remplissez lors de votre passage en douane. Vous devrez y indiquer les différents produits qui vont entrer sur le territoire avec vous. Sachez que les produits d’origine végétale et animale sont interdits.

Quoi d’autre avant de partir au Chili?

Pour entrer sur le territoire chilien, aucun vaccin n’est nécessaire. Toutefois, plusieurs vaccins pour le Chili sont fortement recommandés.

Vous devrez ainsi prévoir une vaccination contre les Hépatites A et B et la Typhoïde, en plus des classiques DT-Polio et ROR. Si vous séjournez sur l’île de Pâques, il est conseillé de vous faire vacciner contre la Fièvre jaune.

D’autres précautions sanitaires peuvent être mises en place avant de partir. Si votre circuit s’arrête plusieurs heures à Santiago et que vous souffrez d’asthme, n’oubliez pas votre traitement. La ville est particulièrement polluée.

Sur place, il est toujours possible d’avoir un problème de santé ou un accident. Vous devrez alors vous faire soigner. Les infrastructures de santé sont de qualité au Chili.

Mais pour en bénéficier, il faut présenter des garanties de paiement – et donc votre carte de paiement. Une assurance voyage est aussi indispensable pour être pris en charge. Les frais médicaux peuvent en effet être très élevés.

Ce type d’assurance Chili devra comprendre les soins, l’hospitalisation et le rapatriement.

Elle pourra être complétée par une garantie contre la perte et le vol. Une assistance juridique peut aussi être utile. Une couverture responsabilité civile pourra encore s’avérer très utile si vous causez des dégâts sur place.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les choses à prévoir pour un séjour au Chili sans stress, plusieurs adresses utiles sont à connaître.

L’ambassade du Chili en France se situe à Paris, dans le VIIème arrondissement, plus précisément au2, avenue de La Motte-Picquet. L’ambassade française à Santiago est installée dans le quartier de Providencia, au Condell 65.

Si vous souhaitez obtenir un visa longue durée, vous pouvez contacter le consulat chilien, non loin de l’ambassade (64, boulevard de La Tour-Maubourg).

Enfin pour obtenir des informations une fois au Chili, il faudra contacter le Ministère de l’Intérieur présent dans la capitale, au Matucana 1223.

Pour visiter le Chili, peu de formalités administratives donc. Il faut toutefois ne pas oublier son passeport, son permis de conduire international si nécessaire et certains vaccins. Une assurance voyage sera aussi recommandée. Si vous avez des questions particulières, n’hésitez pas à contacter l’ambassade du Chili en France. Celle-ci est ouverte du lundi au vendredi de 9h à 13 h et de 15 h à 16h. Vous pouvez les appeler au 01 44 18 59 60 ou prendre contact par mail:efrancia@minrel.gob.cl. Vous êtes à présent prêt pour votre circuit au Chili.

Autres conseils pour préparer votre circuit au Chili

Haut