Aller au Chili en bateau ?

Si vous souhaitez vivre une aventure qui ne ressemble en rien à ce que vous avez déjà vécu ou à ce que les autres racontent sur leurs blogs de voyage, une croisière en direction du jaguar de l’Amérique du Sud est ce qu’il vous faut. Aller au Chili en bateau est une expérience absolument magnifique et riche en émotions. Comme un caméléon, le Chili change régulièrement d’aspect. La meilleure façon de le découvrir serait de commencer depuis la mer capricieuse patagonienne.


Marco Vasco ne propose pas des voyages en bateau à partir de la France. Ce guide a uniquement pour but de vous fournir toutes les informations concernant votre destination de choix. Découvrez nos itinéraires sur mesure ci-dessous :



Pourquoi partir en croisière au Chili ?

Le Chili a toujours fasciné les navigateurs et les explorateurs. On ne compte plus le nombre d’expéditions qui y ont été menées durant les siècles des grandes découvertes. Aujourd’hui encore, ce pays continue de faire sensation, mais cette fois-ci auprès d’une nouvelle race d’aventuriersque l’on connait plus communément sous l’appellation de«touristes».

Bien que des milliers de voyageurs y soient déjà arrivés avant vous, vous aurez toujours le sentiment rare, d’être le premier à arriver auprès cette destination australe qu’est la Patagonie chilienne. Bien sûr, le bateau est le moyen de déplacement idéal pour découvrir cette partie du monde.

La cordillère des Andes du côté chilien offre d’innombrables et d’attrayants sites maritimes. Que vous soyez à bord d’un paquebot ou d’un voilier, vous aurez l’opportunité d’admirer les superbes montagnes perchées aux abords de l’océan et dont la géographie rappelle étrangement les fjords norvégiens.

Pendant toute la durée de votre croisière, vous allez naviguer tranquillement au milieu des fjords antarctiques du Chili. Les paysages y sont époustouflants. Hormis le fait de ressentir un dépaysement total, vous allez vivre un calme absolu. Car outre le ciel, l’eau, le bateau et vous, il n’y a strictement rien qui risque de vous nuire là-bas. Si cette partie du Chili n’est pas le bout du monde, eh bien ça y ressemble étrangement. Il n’y a pas d’habitations à admirer, pas de stations balnéaires, pas de routes, mais juste les montagnes, les glaciers et les animaux qui sont typiques de cette région. Certaines saisons, les baleines s’y rendent avec leurs baleineaux pour amuser la galerie avec leurs chants. Mais si vous n’avez pas la chance d’en apercevoir, vous pouvez tout de même vous réconforter avec les lions de mer, les phoques, les otaries et les dauphins qui vous salueront à votre passage. Vous passerez donc l’essentiel de la croisière sur le pont du voilier ou de l’embarcation sur laquelle vous êtes.

Si pour vos prochaines vacances vous cherchez une façon originale de comment se rendre au Chili, essayez le bateau.


Visiter les îles chiliennes une à une: une superbe idée de voyage

Les îles chiliennes qui sont dispersées dans le Pacifique ne se ressemblent pas d’un point de vue géographique, mais elles ont le mérite d’avoir un point commun. En effet, ces îles sont énigmatiques et mystérieuses. La plus connue d’entre elles reste l’île de Pâques que l’on appelle également le nombril de la terre. Jusqu’à ce jour, la communauté de scientifique n’arrive pas à se prononcer sur l’origine exacte des colossales statues de pierre au sourire un peu niais qui sont dressées sur différentes esplanades. Les légendes locales racontent que ces statues marchaient la nuit, il appartient seul au voyageur d’y croire ou de ne pas y croire.

La seconde île qui mérite toute votre attention n’est autre que celle où aurait échoué l’un des plus grands aventuriers de la littérature classique: Robinson Crusoé. Assez proche du continent, cette île se trouve à une heure de vol du littoral en face de Santiago. La légende du célèbre naufragé y est toujours entretenue.

Vous pouvez terminer la visite des îles chiliennes par Chiloé qui se trouve à une trentaine de minutes en ferry de Puerto Montt, dans le nord de la Patagonie. Cette charmante île impressionne par ses maisons sur pilotis multicolores et ses habitants qui sont très accueillants. Ne pas s’y rendre serait un sérieux manque de respect.

Après votre croisière, l’idéal serait d’aller se perdre à Santiago, la superbe capitale qui est nichée au creux des Andes. La ville est en train de se moderniser à une vitesse impressionnante, mais son centre-ville est encore resté intact. Vous allez apprécier y déambuler et voir le folklore local qui est l’une des plus authentiques de cette région d’Amérique du Sud.

Haut