Phnom Penh Cambodge

Une perle orientale

Découvrez nos suggestions d’itinéraires au Vietnam :


Si Phnom Penh, la capitale du Cambodge est moins connue que le site d’Angkor, elle n’en mérite pas moins un voyage et offre aux visiteurs une excellente approche de la culture khmère.

La ville est devenue la capitale du royaume Cambodgien à l’époque de la colonisation française. Au temps de l’Indochine Française, les Français l’avaient même surnommée, à juste titre d’ailleurs, la « perle de l’Asie du Sud Est ».

Aujourd’hui, un million et demi d’habitants vivent à Phnom Penh, ce qui en fait la ville cambodgienne la plus peuplée. La capitale Cambodge est également un grand centre politique et économique.

Située en bordure de quatre fleuves dont le Mékong, la ville reste un carrefour incontournable pour le réseau de communication entre la Thaïlande, le Laos et le Vietnam.

Pour un voyage à Phnom Penh, n’oubliez pas de prendre en compte que, de mai à octobre, il y a la saison des pluies avec des températures assez élevées. La meilleure saison s’avère être plutôt entre novembre et avril.

La barrière linguistique ne posera pas de grands problèmes, car la grande majorité des cambodgiens maîtrisent l’anglais et il arrive de croiser des personnes parlant encore le Français. Mais ce qui va vous marquer le plus, va être la gentillesse et l’amabilité des habitants, cela est très touchant et lorsque l’on vient de France, on ne peut qu’en être très sensible.

Une capitale qui n'en a pas l'air

Contrairement à ses sœurs des pays voisins, Phnom Penh n’a pas construit de gratte-ciels et conserve une architecture traditionnelle liée à son héritage colonial de la France. Sa situation fluviale lui confère un charme unique. La ville oscille entre sa culture khmère, son passé et son ouverture au modernisme. Ce savant équilibre fait de Phnom Penh une ville unique et attachante.

Pour circuler dans la ville, il existe plusieurs modes de transport. Le plus typique reste le fameux tuk tuk. Il est certes peu confortable, mais fait tellement parti du décor qu’il reste incontournable. Il en existe même maintenant des versions climatisées ! Le taxi ou le vélo peuvent être aussi une bonne alternative et assez bon marché. Enfin trois lignes de bus sont actuellement en service avec des fréquences de 10 minutes.

Etant à taille humaine, il est assez aisé de se repérer dans la ville. Plusieurs points d’attraction sont indispensables à Phnom Penh. Alors mettons-nous dans l’ambiance et partons à la découverte de Phnom Penh !

A tout seigneur, tout honneur !

Le must de toutes les attractions touristiques est le Palais Royal. Sur une superficie de 6 hectares, le complexe regroupe 9 bâtiments, dont certains sont interdits au public, car ils servent de résidence à la famille royale. Ce joyau a été construit à la fin du 19ème siècle. Si l’ensemble représente une beauté architecturale inouïe, il ne faut pas négliger les jardins qui sont merveilleux.

Le site est divisé en trois zones : une privée interdite aux visiteurs, une autre autour de la Pagode d’Argent et enfin celle autour de la Salle du Trône. A l’intérieur de la Salle du Trône vous pourrez admirer trois trônes, les bustes des rois du Cambodge ainsi qu’une statue en or. La Pagode d’Argent est intégrée dans un ensemble de petits bâtiments harmonieusement répartis dans un jardin paysager et elle doit son nom aux carreaux qui ornent le sol de la Pagode. Le Bouddha d’émeraude est le clou de la visite.

Le Pavillon de la Lune (Chanchhaya) ou le Pavillon Phochani offriront un cadre merveilleux pour de sublimes photos. Le tout est clôturé par une très belle enceinte de couleur ocre rehaussée de pignons blancs du plus bel effet.

La culture khmère dans tous ses états

Situé au Nord du Palais Royal, le Musée National du Cambodge offre une excellente représentation de l’art khmer au travers de l’Histoire depuis les temps préhistoriques. Vous viendrez admirer les sculptures, les céramiques, et autres 14 000 pièces qui composent la collection du musée.

Pour appréhender au mieux la richesse de cette culture, rien ne vaut que d’assister à un spectacle de danse cambodgienne. Mêlant chant, danse et musique vous vous laisserez emporter par la souplesse et la gestuelle des danseurs, par la beauté des costumes et des coiffes et vous découvrirez au travers de chaque chorégraphie une scène de la culture traditionnelle cambodgienne.

Et pour les amateurs de sensation, vous pourrez toujours assister à un match de boxe cambodgienne. Dans les locaux de la chaîne nationale de télé CTN ces matches diffusés en live offrent des places gratuites en gradin. Une bonne occasion d’aborder la culture khmère par le sport.

Le pittoresque marché russe est un joyeux bazar comme on les aime. Autrefois fréquenté par les russes, c'est un endroit incroyable puisque l’on peut y trouver absolument tout ! Dans une ambiance bouillonnante vous dénicherez à n’en pas douter le souvenir à rapporter de Phnom Penh.

Créateur d'ambiances

Phnom Penh ce sont aussi des ambiances très différentes. Nous allons vous en faire découvrir trois, que vous ne devez pas manquer lors de votre voyage.

Un devoir de mémoire peut être effectué en se rendant au camp S1 (Prison Tuol Seng). C’est là, qu’au temps de la dictature de Pol Pot, furent enfermés plus de 15000 personnes. C’est une visite difficile mais qui permet de ne pas oublier ces atrocités.

Une promenade à ne pas manquer, reste le quai Sisowath le long de la rivière Tonlé. Privilégiez le matin ou le soir et vous vous retrouverez au cœur de la vie réelle de Phnom Penh avec ses étals si typiques, ses pêcheurs et ses marchands ambulants. Un peu de fraîcheur agréable en soirée et beaucoup d’animations autour des nombreux bars et restaurants. Dans une ambiance bon-enfant et familiale, vous pourrez voir des jeunes jouer au dacau, sorte de badminton avec les pieds, ou simplement déambuler sur le quai.

Et enfin pour une ambiance plus calme, loin de l’agitation et du monde de Phnom Penh, rendez-vous sur la colline de Wat Phnom. Au pied du temple dont la visite est intéressante, vous pourrez profiter d’un parc reposant et ombragé et vous ressourcer.

Le Cambodge ne se limite pas à Angkor, Phnom Penh est là pour nous le rappeler…

Haut